WFH NETWORK

Troubles de Coagulation

Planification familiale et grossesse

Les porteuses devraient consulter un conseiller en génétique pour s’informer des risques d’avoir un enfant atteint d’hémophilie bien avant de songer à tomber enceinte. Elles devraient aussi consulter un obstétricien dès qu’elles pensent être enceintes. L’obstétricien doit collaborer étroitement avec le personnel du centre de traitement de l’hémophilie pour fournir les meilleurs soins pendant la grossesse et l’accouchement et pour minimiser le risque de complications pour la mère et l’enfant.

La plupart des porteuses n’éprouvent pas de problèmes hémorragiques durant la grossesse. Les taux de facteur VIII augmentent considérablement pendant la grossesse, ce qui diminue le risque de saignement chez les porteuses de l’hémophilie A. En revanche, les taux de facteur IX ne changent habituellement pas beaucoup. Rien n’indique que le taux de fausses couches est plus élevé chez les porteuses de l’hémophilie.

Les taux de facteur doivent être mesurés durant le troisième trimestre de la grossesse, lorsqu’ils sont à leur maximum. S’ils sont bas, des précautions doivent être prises pendant le travail pour diminuer le risque de saignements excessifs.

Avant de tomber enceinte, une porteuse doit obtenir de l’information claire et précise sur :

  • les chances de transmettre l’hémophilie à l’enfant. Les porteuses ont une chance sur deux
    (50 %) de transmettre la maladie à leurs enfants;
  • les conséquences pour l’enfant s’il y a transmission, pour une fille et pour un garçon;
  • comment l’hémophilie est soignée, les soins disponibles, et le coût;
  • comment la grossesse, le travail et l’accouchement doivent être gérés pour minimiser le risque de complications pour la mère et l’enfant;
  • les options en matière de conception, de diagnostic prénatal, et de détermination du sexe du fœtus.


Dernière mise à jour : novembre 2012

 

Trouvez un centre de traitement

 

Consultez la bibliothèque

 

Jouez à HemoAction

 

Lisez Le monde de l’hémophilie

 

Consultez
le journal Haemophilia