WFH NETWORK

Troubles de Coagulation

Symptômes hémorragiques

Environ le tiers des porteuses ont un taux de coagulation inférieur à 60 % de la normale et peuvent éprouver des saignements anormaux. Dans la plupart des cas, leurs symptômes sont les mêmes que ceux des hommes atteints d’hémophilie légère. Il s’y ajoute cependant d’autres symptômes particuliers aux femmes, comme des menstruations plus abondantes et qui durent plus longtemps que la normale.

Les porteuses symptomatiques et femmes atteintes d’hémophilie :

  • peuvent faire des ecchymoses (bleus) plus facilement;
  • peuvent saigner plus longtemps après une chirurgie;
  • peuvent souffrir de saignements dangereux après un traumatisme;
  • peuvent avoir des menstruations plus abondantes et qui durent plus longtemps (ménorragie) et elles sont plus susceptibles d’avoir besoin de suppléments de fer ou de subir une hystérectomie;
  • sont plus susceptibles de présenter une hémorragie postpartum après un accouchement.

Saignements après un traumatisme ou une chirurgie

Des études ont montré que les saignements prolongés après une chirurgie, comme une extraction dentaire ou une amygdalectomie, sont le symptôme le plus fréquemment éprouvé chez les femmes. Elles risquent aussi de souffrir de saignements graves après un accident ou une blessure.

Ménorragie

Les porteuses dont le taux de facteur est bas sont plus susceptibles d’avoir des saignements menstruels abondants et prolongés (ménorragie). Les saignements peuvent être particulièrement abondants lors des premières menstruations. Les saignements excessifs peuvent causer l’anémie parce qu’ils diminuent le taux de fer dans le sang. L’anémie cause faiblesse et fatigue.

Dysménorrhée et douleur à mi-cycle

Les femmes atteintes de troubles de coagulation sont plus susceptibles d’éprouver de la douleur lors de leurs saignements menstruels (dysménorrhée). Elles peuvent aussi avoir des pertes au milieu de leur cycle menstruel et au moment de l’ovulation, ce qui peut causer des douleurs abdominales et pelviennes (appelées mittelschmerz, du mot allemand qui signifie « douleur du milieu »). Ces saignements peuvent être graves ou même mortels, surtout chez les porteuses dont les taux de facteur de coagulation sont très faibles, et ils peuvent exiger une intervention médicale d’urgence.

Saignements périménopausiques

La ménopause correspond au moment où les menstruations cessent définitivement chez la femme. La périménopause est la période de trois à dix ans qui précède la ménopause naturelle, lorsque les hormones sont « en transition ». Les menstruations abondantes et irrégulières sont plus fréquentes chez toutes les femmes à l’approche de la ménopause. Les troubles gynécologiques (par exemple fibromes, polypes, etc.) sont aussi plus fréquents à cette étape de la vie. Les porteuses de l’hémophilie sont plus susceptibles d’éprouver des symptômes hémorragiques plus graves qui nécessitent des soins.

Autres troubles gynécologiques

Pendant l’ovulation, les femmes sont susceptibles aux kystes ovariens simples (ou kystes fonctionnels). Ces kystes sont généralement petits, ne causent pas de problèmes, et disparaissent d’eux-mêmes. Les porteuses de l’hémophilie semblent courir un risque plus grand de saigner dans ces kystes simples, qui deviennent alors des kystes ovariens « hémorragiques ». Les kystes ovariens hémorragiques peuvent être très douloureux et nécessiter une intervention médicale urgente.

Certaines porteuses peuvent aussi souffrir d’endométriose, une affection douloureuse où le tissu endométrial, qui tapisse l’utérus, se développe à l'intérieur de l’abdomen et d’autres parties du corps. Les causes de l’endométriose ne sont pas encore comprises, mais les femmes qui ont des menstruations abondantes courent un plus grand risque de présenter cette maladie.


Dernière mise à jour : novembre 2012

 

Trouvez un centre de traitement

 

Consultez la bibliothèque

 

Jouez à HemoAction

 

Lisez Le monde de l’hémophilie

 

Consultez
le journal Haemophilia