WFH NETWORK

Troubles de Coagulation

Médicaments pouvant provoquer des saignements

Les personnes atteintes de troubles de coagulation doivent s’abstenir de prendre de l’aspirine ou d’autres médicaments qui peuvent causer des saignements. Les médicaments administrés par injection ou par intraveineuse ne figurent pas dans la liste ci-dessous. Ceux qui sont cités sont identifiés par leur nom générique ou « chimique » parce que les marques de commerce et appellations commerciales varient d’un pays à l’autre.

Nous avons tenté d’inclure dans cette liste autant de médicaments que possible, mais il se peut que certains soient absents. Par ailleurs, de nombreux médicaments vendus sans ordonnance, par exemple les préparations contre le rhume, contiennent de l’aspirine. Les personnes qui ont des troubles de coagulation devraient donc s’informer auprès de leur centre de traitement de l’hémophilie ou de leur médecin, ou encore lire les indications fournies par le fabricant, avant de prendre un médicament pour la première fois.

Acéclofénac
Acénocoumarol
Acide acétylsalicylique (aspirine)
Citalopram*
Clopidogrel
Dexibuprofène
Diclofénac
Dicoumarol
Escitalopram
Fluoxétine*
Fluvoxamine*
Ibuprofène
Indométhacine
Kétoprofène
Kétorolac
Lornoxicam
Méloxicam
Nabumétone
Naproxène
Paroxétine*
Phenprocoumon
Piroxicam
Sertraline*
Sulindac
Ténoxicam
Ticlopidine
Warfarine

*Ces antidépresseurs inhibent légèrement la fonction plaquettaire, ce qui peut stimuler la tendance hémorragique. Cependant, comme ils ont moins d’effets indésirables que d’autres antidépresseurs à d’autres égards, il est possible de les essayer en commençant par un dosage bas qui est augmenté très progressivement. Bien des patients tolèrent bien ces médicaments.

Médicaments à base de plantes (phytomédicaments) pouvant provoquer des saignements

Nous avons tenté d’inclure dans cette liste autant de médicaments à base de plantes que possible, mais il se peut que certains aient été oubliés. Certains phytomédicaments ont été signalés comme étant associés à des épisodes hémorragiques, mais dans ces cas, le patient prenait aussi d’autres médicaments qui auraient pu être à l’origine du saignement ou la documentation connexe était faible à d’autres points de vue. Le cas échéant, ces substances ont été exclues de la présente liste.

Les personnes qui souffrent de troubles de coagulation devraient s’informer auprès de leur centre de traitement de l’hémophilie ou de leur médecin, ou encore lire les indications fournies par le fabricant, avant de prendre pour la première fois un médicament à base de plantes.

Ginkgo biloba
Ail en grandes quantités
Écorce de saule
Gingembre (sauf séché)
Ginseng (asiatique)
Chrysanthème matricaire (grande camomille)
Chou palmiste nain (Serenoa repens)

Liste compilée par le Dr Sam Schulman

 

Dernière mise à jour : mai 2012

 

Trouvez un centre de traitement

 

Consultez la bibliothèque

 

Jouez à HemoAction

 

Lisez Le monde de l’hémophilie

 

Consultez
le journal Haemophilia