WFH NETWORK

Troubles de Coagulation

Comment fonctionne le traitement d’induction de la tolérance immune?

Le protocole d’induction de la tolérance immune prévoit l’administration régulière de concentrés de facteur pendant une certaine période, jusqu’à ce que l’organisme reconnaisse le produit de traitement sans y réagir. Quand le traitement réussit et que la tolérance est induite, les inhibiteurs disparaissent et la réponse immunitaire du patient aux concentrés de facteur revient à la normale. Chez la majorité des patients, la tolérance au concentré de facteur est rétablie dans les 12 mois, mais chez les cas les plus résistants, le traitement peut durer deux ans, voire plus longtemps.

Plusieurs schémas de dosage sont associés au protocole d’induction de la tolérance immune, et il reste encore à établir lequel est le plus efficace comme moyen d’éliminer les inhibiteurs. Si l’administration de fortes doses de facteur peut induire la tolérance plus vite, elle coûte cependant plus cher et comporte des risques autres que ceux associés au recours à des doses moins fortes administrées moins souvent.

Quels facteurs influent sur les chances de réussite du protocole d’induction de la tolérance immune?

On ne sait pas encore pourquoi le traitement d’induction de la tolérance immune est plus efficace pour certaines personnes et non pour d’autres. Les facteurs suivant ont été associés à la réussite du protocole d’induction de la tolérance immune, entre autres :

  • un titre d’inhibiteurs inférieur à 10 UB/mL — et idéalement inférieur à 5 UB/mL — avant le début du traitement
  • l’absence d’antécédents de titres supérieurs à 200 UB/mL, et idéalement, d’antécédents de titres supérieurs à 50 UB/mL)
  • un délai de moins de cinq ans entre le dépistage des inhibiteurs et le début de traitement d’induction de la tolérance immune.

L’interruption précoce ou provisoire du traitement (doses manquées) peut compromettre la réussite du traitement ou prolonger le temps requis pour induire la tolérance.

Les chercheurs tentent aussi de déterminer si le type ou la marque de concentré de facteur (concentré de facteur dérivé de plasma de haute pureté ou de pureté moyenne, ou produit recombinant) ont une incidence sur la réussite de l’induction de la tolérance immune. Jusqu’à présent, aucune distinction ne s’est manifestée quant aux taux de réussite associés aux produits recombinants et aux produits dérivés de plasma.


Contenu dévelopé par le groupe de travail sur les inhibiteurs de la FMH.

Dernière mise à jour : décembre 2015

 

Trouvez un centre de traitement

 

Consultez la bibliothèque

 

Jouez à HemoAction

 

Lisez Le monde de l’hémophilie

 

Consultez
le journal Haemophilia